Une de mes histoires préférées


J'aimerais partager avec vous aujourd'hui l'édito que j'ai écris dans le numéro février-mars 2015 du magazine Pure (avec la belle Julie Le Breton en page couverture!). Je fais rarement ce genre de chose, mais puisque c'est une histoire qui me touche beaucoup, j'ai décidé de la partager avec vous. J'aimerais également en profiter pour remercier du fond du coeur les quelques lectrices qui ont pris le temps de m'écrire de beaux commentaires à ce sujet.


VIVEZ-VOUS DANS L’INSTANT PRÉSENT ?
Dans un monde où notre attention est constamment divisée entre un appel, un courriel, un texto, et où nous passons une bonne partie de notre temps à planifier ce que nous ferons ce soir, ce week-end, cet été, l’idée de profiter du moment présent est de plus en plus alléchante... et difficile à concrétiser. Cela me rappelle une histoire de Tolstoï qui m’a particulièrement touchée et qui raconte la quête du bonheur d’un homme. 
Cet homme, qui était empereur, offrit une récompense à quiconque pourrait répondre à ces trois questions : Quel est le meilleur moment pour chaque chose ? Quelle est la personne la plus importante ? Quelle est la meilleure chose à faire ? Comme personne ne réussissait à trouver des réponses satisfaisantes, l’empereur décida d’aller demander conseil à un ermite vivant dans la montagne. 
Le vieux sage, qui bêchait son jardin avec difficulté, esquiva cependant ses questions. Au lieu de repartir, le souverain prit le vieillard en pitié et décida de l’aider. Plusieurs heures passèrent, puis un homme gravement blessé arriva. L’empereur s’empressa de lui porter secours et réussit de peine et de misère à stopper l’hémorragie. Le blessé, qui lui avoua être venu pour le tuer, lui demanda pardon et lui promit son éternelle dévotion pour lui avoir sauvé la vie. 
Le sage dit alors à l’empereur qu’il avait maintenant les réponses à ses questions : « Si vous ne m’aviez pas aidé à retourner la terre de mon jardin, vous auriez été attaqué par l’homme à votre retour. Le moment le plus important était donc le temps passé à bêcher mon jardin, j’étais la personne la plus importante, et la meilleure chose à faire était de m’aider. Et lorsque le blessé est arrivé, le moment le plus important était celui passé à soigner sa plaie, car sinon vous auriez raté l’occasion de vous réconcilier avec un ennemi. Cet homme était alors la personne la plus importante, et soigner sa blessure était la meilleure chose à faire. 
« Rappelez-vous qu’il n’existe qu’un seul moment important, c’est maintenant, poursuivit le sage. Cet instant présent est le seul sur lequel nous pouvons exercer notre maîtrise. La personne la plus importante est toujours la personne avec qui vous êtes, celle qui est en face de vous. La meilleure chose à faire est de rendre heureuse la personne qui est à vos côtés, car cela seul est la recherche de la vie. » 
Je vous laisse sur ces paroles pleines de sagesse et vous souhaite de savourer chaque instant de cette nouvelle année... et de prendre le temps, tout simplement !



Merci!


Libellés : , , , , ,