On fait le plein de vitamine D


C'est déjà ce temps de l'année où le soleil se couche une heure plus tôt! Yeah! (je blague!) En passant, n'oubliez pas de reculer l'heure cette nuit... à 2h du matin! Le seul côté positif de cette galère de changement d'heure, c'est qu'on pourra dormir une heure de plus cette nuit. Re-yeah!

Bref, ce manque de lumière nous affecte tous d'une façon ou d'une autre, et le moral de certaines personnes est plus touché que celui des autres. En fait, ce serait un étonnant 10 % de la population nordique qui souffrirait de ce qu'on appelle la dépression saisonnière. C'est un type de dépression qui est directement lié au manque de lumière naturelle, qui produit un déséquilibre biochimique dans le cerveau.

« Au Canada, sur les 18% des gens qui présentent une déprime hivernale, qui commence très souvent dès le mois d’octobre, pour environ 3 %, ça se transformera en réelle dépression saisonnière », explique Diane Lamarre, pharmacienne et ancienne présidente de l’Ordre des pharmaciens du Québec.

Pour éviter des symptômes comme la fatigue chronique, l’irritabilité et le manque de concentration, il est important de tout faire pour prévenir cette déprime.


Les bons trucs:





Si vous êtes déjà en dépression saisonnière, renseignez-vous auprès de votre médecin au sujet de la luminothérapie, un traitement efficace qui consiste à s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche, dite « à large spectre », imitant celle du soleil.


Remarquez-vous un changement dans votre humeur ou énergie à mesure que l'hiver avance?
Croyez-vous souffrir de dépression saisonnière? J'espère avoir réussi à vous donner assez d'outils pour passer un hiver en beauté et en santé!

Libellés : , , , , , , , , , , , , ,